C’était un précurseur, son nom restera synonyme de modernité et de liberté. Suite à la disparition d’André Courrèges, nous souhaitons partager avec vous quelques mots sur cet avant-gardiste qui a marqué l’histoire de la mode.

 

« Il voulait faire entrer la lumière dans les vêtements, elle est entrée dans nos cœurs. Sa lumière est éternelle. » C’est ainsi que la maison Courrèges rend hommage à son fondateur sur les réseaux sociaux. André Courrèges s’en est allé le 7 janvier dernier, laissant derrière lui un nom iconique, emblème du style à la française. En pensant aux créations de Courrèges, on a en tête les tenues portées par Françoise Hardy, Twiggy, Brigitte Bardot ou Catherine Deneuve. L’image d’une femme libre et conquérante.

PE07 p6

 

André Courrèges, une mode architecturale

Lorsqu’André Courrèges fonde son entreprise en 1961 avec sa femme Coqueline, il ne se doute pas qu’il va profondément marquer la décennie, et plus encore. En 1964, il crée l’événement avec la collection aux airs futuristes Moon Girl, qui se distingue nettement des codes vestimentaires des années 50.

 

40715793   IY420_ROSE IY418_ROSE 01

 

VN087 VN079 IJ154Son coup de génie est de s’inspirer de l’architecture pour concevoir des vêtements hyper structurés. Adieu talons hauts, corsets et soutiens-gorge : avec lui, un vent de liberté souffle sur le vestiaire féminin. Les jambes s’affichent désormais nues avec la mini-jupe ou le combi-short, la forme trapèze devient sa signature.

 

Audace dans les coupes, dans les matières aussi, comme le vinyle ou le PVC qui confèrent à ses créations un air furieusement moderne. Côté coloris, André Courrèges est un amoureux du blanc. Sa petite robe blanche, au même titre que la petite robe noire de Chanel, fait partie du panthéon de la mode et continue d’inspirer les créateurs. Dans sa palette chromatique, on trouve également du rouge et de l’orange vif, du jaune soleil, du rose bonbon… des teintes acidulées qui se jouent en contraste.

 

 

 

 

Une histoire qui continue de s’écrire

À propos de sa vision de la mode, André Courrèges a déclaré : « Il faut distinguer le style et la mode. La mode change, le style c’est ce qui se perpétue dans le temps et dont on reconnaît la personnalité. » C’est cette vision inspirante que Jacques Bungert et Frédéric Torloting souhaitent cultiver lorsqu’ils reprennent la maison en 2011. Leur volonté est de réinventer les codes mythiques de Courrèges, sans les dénaturer.

VN089 IJ154 IU017

Chez La Redoute, nous avions eu le privilège de lancer deux collaborations avec Courrèges, une sur l’été et une autre sur l’hiver. Parmi les pièces phares, la maison avait proposé deux réinterprétations de sa petite robe blanche, des maillots de bain, des bottines, une doudoune ou encore un manteau long… Le succès ne s’est jamais démenti.

 PE07 p8-

Continuons ensemble de suivre l’histoire de cette grande maison qui, c’est certain, réserve encore de belles surprises.

Articles
evaluer l'article
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading...Loading...

rédiger un commentaire